2012 du côté des sociétés du CAC 40

Au moment de dresser un bilan qualitatif de l’année écoulée, une manière de procéder par échantillon consiste, par exemple, à se focaliser sur les réalisations pour les grands groupes côtés au CAC40.

  • Dans ce segment d’entreprises, l’année a débuté par la fin du chantier d’amélioration Lean Six Sigma de la planification des Front Office de l’accueil téléphonique d’un grand réseau bancaire. Résultats plus que satisfaisants puisque démontrant  une fois de plus que les flux téléphoniques ont un haut degré de prévisibilité (avec des méthodes et de la peine) et donc que l’on peut « ingénierer » la qualité de service aux clients.
  • Sans aucun rapport, les semaines suivantes nous ont conduites à analyser les dépenses télécoms qu’un grand groupe industriel sur son périmètre France.  Le volume (+5000 sites) demande quelques outillages et surtout du savoir-faire  puisque preuve a été apportée, que malgré des tableaux de bord construits par d’autres fournisseurs, nous pouvions encore identifier des pistes de rationalisation des inventaires et des contrats.
  • Autre contexte, autres enjeux. Un industriel d’échelle mondiale a fait appel à Setec pour guider le développement de la Téléprésence / Visio HD à mettre en place pour son comité exécutif. Objectif : réduire les déplacements tout en augmentant la proximité du management. La gestion des déploiements fournisseurs a montré quelques rebondissements inattendus.
  • A la même période, chez une autre entreprise de même stature, Setec finissait le suivi du déploiement d’un WAN international, avec des liens Gigabits pour les centres de R&D mondiaux, rencontrant un peu plus de maturité, côté fournisseur.

La deuxième partie de l’année débutait par des projets qui ne sont pas tous finis aujourd’hui, échelle de grands groupes oblige.

  • Un industriel nous conduisait à réfléchir à la façon d’assurer un Service Desk d’échelle mondiale, à des coûts adaptés aux marchés locaux. Au passage, notre contribution intégrait des évolutions de process dues à la définition du nouveau poste  de travail (Windows 7).
  • Dans le registre Datacenter, un groupe de services débutait la consolidation  de ses hébergements (en propre ou externalisés) sur un ensemble unique (deux datacenters interconnectés) et s’équipait  avec une nouvelle solution de cœur de réseaux.
  • Enfin, un groupe financier qui a déjà migré vers  la ToIP se préparait à la convergence de ses infrastructures Cisco vers une nouvelle plateforme CUCM 9 pour +50.000 utilisateurs.

Si le CAC40 n’est pas l’alpha et l’oméga de l’activité économique en France, le bilan est finalement plutôt rassurant car il montre que les entreprises ont repris leurs investissements pour être capables, à l’avenir, de se déployer plus vite, à plus grande échelle.

Prochain focus : l’innovation