Partager

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn


Pourquoi le lean management apporte une vision pertinente du rôle des managers de proximité


Une récente enquête publiée dans la presse posait la question suivante : Quel est pour vous la tâche essentielle d’un manager de proximité ?
Cette question a été posée à des dirigeants d’entreprise, des managers de proximité et des collaborateurs.

  • Réponse des dirigeants d’entreprise : « Réaliser la courroie de transmission entre la vision stratégique et la mise en œuvre sur le terrain »
  • Réponse des managers de proximité : « Développer les compétences de mes collaborateurs »
  • Réponse des collaborateurs : « Reconnaître et valoriser le travail réalisé »
    On pourrait penser à priori que ces trois réponses, caractérisant trois prismes différents, sont assez éloignées, en particulier celles des dirigeants, et celle des managers eux-mêmes.

Le Lean Management propose un miroir étonnamment pertinent de cette enquête terrain. Le Lean management énonce tout simplement que le rôle des managers est de mettre en évidence les points potentiels de progrès, et de réunir les conditions pour que les équipes elles-mêmes trouvent comment simplifier leur tâches et apporter plus de valeur au client. Ce n’est donc pas le manager de proximité qui dicte ou explique comment faire. Il devient un facilitateur, en rendant concrets et accessibles à la résolution des questions mal cernées, et ceci de façon systémique.
Ce faisant :

  • Il permet à ses équipes de se rendre propriétaires de leur mission, et de prouver la qualité de leur travail
  • Ce qui développe automatiquement leurs compétences
  • Et répond forcément à une des composantes principales de toute stratégie d’entreprise : apporter plus de valeur à ses clients.

C’est toute l’entreprise qui, une fois « outillée »,  va se nourrir de cette démarche pour maintenir sa compétitivité tant qu’il est temps.

Le plus curieux, c’est que ce sont souvent les managers de proximité eux-mêmes qui opposent le plus de résistance à ces nouvelles pratiques, tout simplement parce qu’ils ont l’impression de perdre le contrôle.